Le profil de LibreOffice d’un OS à un autre

mercredi 12 juillet 2017, par ID

Le profil de LibreOffice stocke toutes nos personnalisations : chemins, palettes de couleurs, barres d’outils, menus et autres paramètres. Il survit d’une mise à jour à une autre et peut être transféré sur une autre ordinateur tournant ou non sous le même système, c’est donc une fonctionnalité extrêmement utile. Au départ de cet article un changement d’ordinateur principal et le passage d’un autre de Windows XP à un Linux,

 Pré-requis, à faire

Il faut deux versions de LibreOffice de même numéro [1]. D’une version plus récente à une plus ancienne cela pose trop de problèmes et rend de fait LibreOffice inutilisable. Dans presque tous les cas et, de toute façon, il faudra revoir les chemins surtout s’ils ont fait l’objet de configuration particulière.

 Transfert en bloc du profil : expériences

On prend le dossier de profil que l’on passe d’un endroit à un autre, voir sur le wiki de LibreOffice pour le trouver. Personnellement (ce qui est normal), je n’ai jamais eu de problème en passant le profil de Windows 10 à Windows 7 et vice-versa.

De Windows 7 à Mageia, ayant commencé par injecter mon dossier de profil dans la version de la distribution, donc une version plus ancienne, j’ai eu les pires problèmes. C’est là que je me suis rendu compte que ce n’était pas une bonne idée.

De Windows 7 à OpenSuse, même numéro de version je n’ai pas rencontré ces problèmes.

De Windows 7 à Ubuntu, même numéro de version mais une version Ubuntu : cela ne s’est pas non plus passé très bien (en clair, c’était une catastrophe qui empêchait LibreOffice de fonctionner).

 Les éléments du profil à conserver

Perdre son profil c’est ennuyeux parce que cela signifie refaire toutes ses personnalisations. Personnellement je déteste l’idée. Donc, plutôt que de prendre tout le dossier 4 (celui qui contient le profil), je préfère ne transférer que certains dossiers ou fichiers.

Le profil de LibreOffice
Les dossiers et fichiers à garder du profil sont sélectionnés.

En ce qui me concerne, la liste des éléments qui me semblent importants :

  •  couleurs personnalisées ;
  •  définition des styles par défaut ;
  •  données d’identités ;
  •  emplacements favoris ;
  •  extensions ;
  •  paramétrage des chemins ;
  •  paramètres avancés pour les bases de données ;
  •  paramètres des extensions ;
  •  personnalisation des barres d’outils et des menus.

À cela, on peut ajouter les galeries éventuelles, les bases de données,les autotextes et les autorrections.

Les chemins, on l’a vu, il faut les reconfigurer, ce qui implique aussi le reparamétrage des paramètres des bases avancés pour les bases de donnée. Donc, on laisse tomber. Idem, de fait pour l’extension Menus des marque-pages quand on l’a.

Les extensions et leurs paramètres peuvent poser problème. C’est, en tout cas, ce que j’ai constaté [2]. Et ce, notamment en raison de ces fameuses histoires de chemin puisqu’il faut, la plupart du temps et systématiquement quand on change d’OS, reconfigurer l’endroit où LibreOffice va les chercher.

 Les dossiers et fichiers à transférer

En fonction des éléments du profil que l’on désire conserver il suffit de glisser les fichiers du dossier « user » que l’on veut garder vers celui du nouveau LibreOffice et au même emplacement évidemment. À savoir concernant les éléments indiqués plus haut :

  • le fichier registrymodification.xcu, ce dossier est essentiel puisque c’est lui qui fait le lien entre tous les autres et LibreOffice ;
  • le dossier database le cas échant ;
  • le dossier gallery si vous avez ajouté vos propres thèmes de Galerie ;
  • dans le dossier config  : les fichiers standard.soc qui contient la palette standard abondée de vos personnalisations, votre palette si vous en avez fait une, ce que je conseille [3] ;
  • toujours dans le dossier config, sous-dossier soffice.cfg > modules, dans chaque sous-dossier d’application, principalement les dossiers menubar et toolbar qui contiennent les personnalisations que vous avez faites de l’interface, donc menus et barre d’outils. Il faudra, cependant reparamétrer vos icônes, mais, bonne nouvelle, LibreOffice les conserve dans sa bibliothèque ce qui fait qu’on n’a pas à aller les chercher dans leur emplacement d’origine.
La bibliothèque d’icônes
Les icônes ajoutées aux barres d’outils de LibreOffice sont en haut.

Plus, le cas échant, les dossiers autocorr et autotex. Le dossier basic, qui contient vos macros, peut aussi être récupéré, mais sous réserve, cela dépend des macros.

Ne pas toucher aux autres. Il faudra donc reparamétrer les extensions.

Normalement, vous devriez avoir récupéré l’essentiel de votre profil hormis, encore une fois, tout ce qui touche aux chemins des fichiers et dossiers.

Et, évidemment, ces indications peuvent aussi servir à nettoyer un profil qui pose problème en évitant de faire le ménage par le vide.

Elle est pas belle la vie ?


Pour compléter : Créer une palette de couleurs pour LibreOffice


[1Il est possible que cela puisse fonctionner sans problème en partant d’un profil d’une version plus ancienne vers une version plus récente, mais je n’ai pas testé.

[2Échantillon statistique : 1.