Accueil > Culture numérique > Générer des fichiers epub avec des logiciels libres (et Linux)

Générer des fichiers epub avec des logiciels libres (et Linux)

mardi 20 septembre 2022, par ID

En 2013, j’avais écrit un article sur les Outils de fabrication EPUB. Qu’en est-il aujourd’hui pour qui utilise des logiciels libres et, surtout travaille sur Linux ? Au moment ou Writer2xhtml vient de sortir en version 1.7 beta et ou LibreOffice 7.4 a également fait sa rentrée, qu’en est-il ? Dans ce tutoriel-comparatif, on verra comment cela fonctionne et lequel des trois logiciels, puisque Calibre est inclus dans les essais, rend un meilleur résultat pour un texte donné.

Bien préparer son futur EPUB

La règle essentielle est de faire un fichier techniquement propre, l’EPUB est exigeant et ne pardonne pas les bidouillages, avec une mise en page simple.

Donc, vous l’aurez deviné, absolument toute la mise en forme doit en plus que d’habitude être basée sur des styles et, de préférence, les styles standard que vous trouverez dans le Volet latéral de LibreOffice. Vous pouvez les personnaliser, ce n’est pas la question, mais, inutile d’inventer vos propres styles, ou alors basez-les sur les styles standard.

On évitera aussi les tableaux, qui, soit ne sont pas bien « epubisés », soit, de toute façon, ne sont pas très lisibles sur une liseuse. Pour les illustrations, les mettre hors texte (pas d’adaptation) et les ancrer au paragraphe est une bonne solution le plus souvent. Et on limitera (évitera ?) le recours aux listes à puce qui peuvent être mal interprétées, ou, tout au moins, on ne fera suivre les puces que par des espaces et pas par des tabulations.

Il restera toujours la solution de retoucher le fichier avec Sigil, mais il faut avoir des connaissances de base en html.

Writer

Le traitement de texte exporte en EPUB depuis sa version 6. Au départ, assez calamiteux, l’export s’est amélioré dans les versions suivantes. Il semble que depuis, cela n’ait pas vraiment bougé toutefois. L’export garde à peu près correctement, mais pas toujours, les styles et ne prend pas toujours toutes les images.

Pour exporter un texte, il faut aller dans Fichier > Exporter puis choisir le format EPUB. Ensuite tout se passe dans la boite de dialogue. L’export reprend les propriétés du fichier telles que définies dans le menu Fichier > Propriétés, mais on peut les modifier.

Paramètre de l’export en EPUB avec Writer

Le gros avantage c’est que c’est très simple et que l’on peut ranger le fichier où on veut. L’inconvénient, c’est que le code généré est loin d’être de bonne qualité.

Writer2xhtml

Writer2xhtml est une extension dont la dernière version, qui porte le numéro 1.7 est en version beta et pas encore, à la date de rédaction de ce billet, dans les dépôts du site des extensions de LibreOffice. Il faut donc la récupérer sur celui de l’extension. Ou attendre qu’elle sorte en version finale, sachant que la précédente version, qui figure sur le site de LibreOffice ne fonctionne pas avec LibreOffice 7. On l’installe comme n’importe quelle extension de la suite. Elle nécessite Java 8 (ou plus récent). Comme j’utilise Base en version hsqldb connectée je l’ai déjà (et en plus, avec Mageia, ou la plupart des distributions Linux, c’est super simple).

Elle dispose d’une barre d’outils, dont, pour l’instant le troisième bouton en partant de la gauche « EditEPUB document properties » ne fonctionne pas. Mais ce n’est pas grave, on peut se passer de cette barre d’outils.

Barre d’outils de Writer2xhtml

En effet quand on fait un « Exporter », on retrouve le format EPUB [Writer2xhtml]. Et là, on exporte comme n’importe quel fichier et, si on a, ce qui est très très conseillé, paramétré son LibreOffice pour « Éditer les propriétés du fichier avant l’enregistrement » (menu Outil > Options > Chargement et enregistrement > Général), on se retrouve avec la boite de dialogue Propriétés habituelle.

Dans Outil > Options, on peut retrouver une nouvelle catégorie : Writer2xhtml qui permet de personnaliser l’extension, notamment les feuilles de style CSS. On peut y accéder aussi avec la barre d’outils (dernier bouton à droite).

Paramètres de Writer2xhtml

L’extension possède une aide qui est bien intégrée et qui s’ouvre comme l’aide de LibreOffice. C’est bien fichu.

L’aide de Writer2xhtml

Techniquement, le code généré est plus propre que celui de l’EPUB de LibreOffice. La mise en en page est plutôt mieux respectée, mais les images in-texte sont placée au milieu et hors-texte (cela devrait pouvoir se modifier dans les CSS je pense) et le listes à puce sont maltraitées : la puce sur une ligne, le texte sur la ligne suivante.

En ajoutant des CSS on devrait avoir un résultat quasi impeccable je pense.

Calibre

Si vous avez une liseuse, vous devez sûrement connaître Calibre. Calibre est « le » gestionnaire de livre numérique libre, probablement le plus connu. Il peut transformer pas mal de formats en EPUB, notamment les PDF et les ODT et, évidemment, il est dans les bibliothèques de logiciels de toutes les bonnes distributions Linux grand public.

Calibre a, en ce qui me concerne, un énorme travers, il veut absolument ranger ma bibliothèque comme il l’entend, ce qui m’agace fortement. Mais, il est très utile notamment pour transformer, si pas parfaitement, au moins facilement et rapidement des PDF en EPUB (après si le PDF est fait avec les pieds, le résultat sera à l’avenant).

On commence par ajouter le livre, donc le fichier ODT ou autre ①, et on le convertit ②. Pas plus compliqué que ça.

Calibre, barre d’outils

Mais, comme Calibre range le nouveau fichier où il veut, pour savoir où il est, on clique sur « Chemin » dans la colonne de droite.

Calibre, chemin du fichier généré

Et alors ? C’est facile, on peut le personnaliser assez facilement. Mais, j’ai des fichiers ODT qu’il ne veut, ne peut, pas convertir en EPUB.

Le résultat

Sur ce test (j’en ai fait d’autres), un fichier simple avec :

  • un style titre,
  • un style Titre 1 pour les catégories de recettes,
  • un style Titre 2 pour les noms des recettes,
  • un style personnalisé basé sur le style Corps de texte pour les haïku,
  • un arrière-plan de page, en fait le modèle de fichier utilisé est celui du CV barres bleues ou grises (oui, ces modèles peuvent aussi servir à d’autres documents).

Le seul qui rend bien la structure du texte, c’est le fichier EPUB généré par Writer2xhtml, au milieu. À gauche on a la version LibreOffice, à droite celle de Calibre. Le tout est vu avec FBReader qui est un bien sympathique lecteur de livres électroniques pour à peu près toutes les plateformes, ordinateurs, ordiphones ou liseuses (il peut être installé sur la Kobo par exemple).

Résultats des exports
À gauche, export LibreOffice, au milieu Writer2xhtml, à droite Calibre.
id - 2022

Vous trouverez en téléchargement le fichier source au format ODT ainsi que sa version PDF, pour ce que ça vaut.

L’idée de faire des haïkus à partir de recettes de cuisine vient de ce journal de LinuxFr.org. Je précise, ce n’est pas moi qui ait eu l’idée des haïkus, mais je me suis demandée si on pouvait écrire une recette en si peu de syllabes. Ça fonctionne ! Il ya aussi une distribution Linux qui s’appelle Haiku, mais ça n’a rien à voir.

Amusez-vous bien.


D’après ce commentaire dans ce journal que j’ai fait sur le sujet sur LinuxFr.org, Pandoc n’est pas celui qui s’en sort le mieux en l’espèce.