Est-ce fiable ?

jeudi 4 mars 2010, par ID

Sept critères qui vous aideront à mieux déterminer la qualité et surtout la fiabilité d’un site. Ce qui ne doit pas vous empêcher de croiser les informations évidemment.

Comment déterminer la fiabilité d’une information trouvée sur internet, quelques pistes.

Première règle évidente et pourtant…, ne pas se limiter à une seule source d’information (même si c’est Wikipédia). Bref agir comme on le fait lorsque l’on utilise des supports papier et, bien évidemment croiser les informations. Certes, il peut arriver qu’une seule personne ait raison contre tous, et il y a effectivement des exemples historiques. Mais le cas inverse se justifie le plus souvent.

Deuxième règle, vérifier les sources des avis convergents. S’ils ont tous été pillés au même endroit, ils n’ont pas de valeur renforçante. C’est en fait le gros problème d’internet où il est si facile de recourir au copier-coller pour ajouter du contenu sur un site alors que l’on ne sait pas trop quoi dire.

Troisième point : une information sérieuse est une information qui raconte son histoire. On peut donc savoir d’où elle provient, par qui elle a été émise et de quand elle date. S’il n’est pas possible de trouver ces éléments, méfiance… Et si l’on sait d’où elle provient mais que la source est une entreprise dont l’objectif est de commercialiser un produit en rapport avec l’information, méfiance aussi car on peut douter de son objectivité et de sa neutralité.

Quatrième point : son origine. Il est évident que, par exemple, en astronomie, une information délivrée ou en provenance d’un observatoire sera beaucoup plus fiable qu’une information émise par un amateur, moins équipé et souvent moins « savant ». De même qu’il est évident qu’une information délivrée par une personne en vue n’aura de réelle valeur que lorsqu’elle est effectivement dans son champ de compétence, surtout à une époque où les média demandent aux célébrités qu’ils interrogent de répondre à tout et n’importe quoi.

Cinquième point : les liens. Généralement un site soigneusement fait prête attention à ses liens. En outre certains types de liens peuvent donner l’orientation générale. L’exemple le plus caractéristique, voire caricatural, se trouve en médecine : une information médicale est susceptible d’avoir plus de valeur lorsque le site lie vers des pages d’information médicale sérieuse que vers des pages de diverses pratiques médicales dites douces ou alternatives.

Sixième point : ne pas hésiter à douter si l’information vous semble bizarre, même si elle est délivrée par un organisme envers lequel vous avez toute confiance.

Septième point : la charte graphique du site n’a strictement aucune incidence sur la qualité de son contenu. Il convient donc de ne pas se laisser prendre à son esthétique, ni d’ailleurs de rejeter a priori le contenu sous prétexte que le contenant ne plaît pas.