Accueil > Notes et notules > Des choix et des arbitrages pour une refonte

Des choix et des arbitrages pour une refonte

jeudi 16 février 2023

par ID

Pourquoi revoir l’allure du site ? Par fatigue, au bout de quelques années, par envie d’avoir quelque chose de plus léger visuellement aussi et donc de moins gourmand en ressources.

Une volonté de simplification

Pour cette nouvelle version de dutailly.net, comme celle de mon site de modèles et tutoriels, d’ailleurs, l’idée était de revenir à plus de sobriété à tous les points de vue.

Sobriété visuelle d’abord, mais surtout technique. Je suis donc revenue au squelette-dist, celui de base de SPIP, pour cette refonte. L’idée étant d’utiliser le moins de plugins possible. Exit, ainsi le squelette Bazar qui servait d’interface publique pour ce site depuis cinq ans et le squelette Escal pour numericoach.net et la même période de temps pour autant qu’il m’en souvienne.

Moins de plugins par contrecoup, puisque ces deux squelettes en nécessitaient de supplémentaires. Au final un allègement des pages et de la gestion des sites : moins de plugins à mettre à jour.

Les deux sites ont la même allure générale aussi, c’est voulu (simplification là aussi) tout en gardant l’ambiance générale des couleurs précédentes : bleus pour ce site, verts pour l’autre qui a gardé ses icônes. J’en ai dessiné d’autres pour celui-ci.

Des compromis

Au départ j’avais envisagé :

  • soit d’avoir une barre de navigation bloquée en haut, possible en CSS, mais finalement, ça ne me disait plus trop pour diverses raisons,
  • soit de l’avoir fixée, en bas pour les appareils mobiles, mais je n’aurais pas su faire,
  • et aussi d’avoir des menus déroulants, ce qui est possible en CSS, mais…

Le « mais » est d’importance puisque si je voulais que le site soit vraiment accessible, il fallait ajouter du javascript pour les menus déroulants. En effet, le CSS « cachant » le menu, empêche la navigation à la souris et, de ce fait, rend le site moins accessible. Sans oublier que ce n’est pas si évident avec un appareil mobile et des gros doigts malhabiles. Bref ça sortait de l’espèce de cahier des charges que je m’étais donné. On en revient donc aux fondamentaux et finalement, c’est terriblement efficace en plus que d’être simple à utiliser et mettre en œuvre.

Il y aurait eu une solution avec Bootstrap. Mais bon, Bootstrap quoi.

Refonte donc travail sur le contenu

Il n’y a pas que la façade, les rubriques ont été un peu revues pour les deux sites, afin d’en avoir moins. Elles ont pu être renommées également. Et, évidemment, du contenu plus ou moins obsolète ou inutile a été viré. Il n’est pas forcément nécessaire de tout garder. L’article qui reste le plus ancien de tous sur ce site et qui date de bien avant 2010 (date à laquelle il a été passé d’une version statique à WordPress à l’époque) reste celui sur les critères de fiabilité d’un site qui restent tout à fait valables.


Les polices d’affichage sont, dans cet ordre : Ysabeau, Luciole et sans-serif. Si vous avez l’une des deux premières, le site s’affichera avec. Sinon il prendra la police que vous configurée ou celle par défaut du navigateur. Rien n’est imposé, et c’est volontaire. Pour avoir un thème sombre on peut aussi Passer en mode lecture dans Firefox.


Précédent Au hasard Suivant