Fabriquer et utiliser un média live

jeudi 13 juin 2019, par ID

Un média live est un support, aujourd’hui plus généralement une clé usb, qui contient une image ISO (ou image disque au format ISO) d’un système d’exploitation, et, dans le cas particulier de ce tutoriel, d’une distribution Linux. Il faut toujours avoir une clé usb live bien au chaud, cela peut permettre, outre de tester une distribution sans l’installer, de récupérer les données du disque dur en cas de pépin avant de procéder à des manœuvres potentiellement acrobatiques pour icelles.

 Pourquoi une procédure spéciale pour faire une clé usb ?

Copier-coller des fichiers ou les « enregistrer sous » ne suffit pas pour faire un média live ou, d’ailleurs, une clé d’installation « classique » de système. En effet, le contenu de la clé doit être strictement identique à celui du fichier d’origine. En l’occurrence, le paquet d’installation de la distribution GNU/Linux. Il faut donc vérifier l’intégrité de ce qui a été téléchargé par rapport au fichier source. Ensuite le processus va faire en sorte que la clé soit « bootable », c’est-à-dire faire en sorte que l’ordinateur puisse démarrer dessus directement.

La vérification est indispensable et, si elle indique que ce qu’on a récupéré n’est pas identique au fichier d’origine [1], il va falloir re-procéder au téléchargement afin de récupérer des paquets de bonne qualité. Faute de quoi on risque d’avoir des problèmes plus ou moins gros par la suite.

 Quels outils utiliser ?

Les outils pour fabriquer ce genre de clé, média live ou clé d’installation, varient selon le système.

Il existe un logiciel multiplateforme, Unetbootin qui fonctionne sous GNU/Linux, Mac OS et Windows. Mais il n’est pas forcément supporté par toutes les distributions GNU/Linux. Par exemple, on ne peut pas faire de média live ou de clé d’installation Mageia avec, la distribution préconise IsoDumper. Si vous utilisez une autre distribution GNU/linux, les outils et la procédure sont généralement indiqués sur la page de téléchargement.

Pour Window, vous pouvez également choisir Rufus qui est très facile à utiliser également.

Il est également possible de procéder en lignes de commande.

 Fabriquer un média live ou une clé d’installation iso avec IsoDumper

IsoDumper est fourni dans la distribution Mageia depuis la version 3. Pour l’installer, il suffit donc de passer par le Centre de contrôle de Mageia (ou CCM), ce qui signifie que vous avez le mot de passe « root » qui vous servira, d’ailleurs, par la suite.

Une fois le fichier image téléchargé ainsi que le fichier de somme de contrôle sha512 et sa signature (nom de l’image avec en outre les extensions respectives .sha512 et .sha512.gpg) et la clé branchée, ouvrir IsoDumper, il se trouve dans les Outils.

On commence par choisir le périphérique puis on sélectionne l’image , on clique sur le bouton Écrire sur le périphérique pour lancer l’opération .

IsoDumper : choix du périphérique

IsoDumper réclame votre authentification, mot de passe « root ».

Demande d'authentification

Il ne reste plus qu’à laisser l’ordinateur faire son travail. De toute façon, IsoDumper prévient de ne pas débrancher la clé avant qu’il le signale.

Une fois que c’est fait, le logiciel vous indique que c’est fini et, normalement, que tout s’est bien passé. On peut débrancher la clé et s’en servir.

IsoDumper : message de fin

Si vous ne voulez pas risquer d’abîmer votre disque externe de sauvegarde en choisissant le mauvais périphérique, on ne saurait que trop vous conseiller de le débrancher et de ne garder branchée que la clé qui doit servir. C’est encore la méthode la plus simple et la plus efficace pour éviter une grosse bourde.

 Démarrer sur la clé USB

C’est à la fois très simple et très compliqué. Très simple parce qu’il faut brancher la clé, appuyer sur une touche, ou, plus rarement, une combinaison de touches, pendant le démarrage afin d’avoir accès au panneau de choix de l’unité de démarrage.

Très compliqué parce que la touche dépend de l’ordinateur. Pour le mien par exemple, c’est inscrit sur l’écran de démarrage, c’est la touche F12. Mais cela peut être la touche F10 ou encore la touche Suppr. par exemple.

Il faut tapoter sur la touche prescrite jusqu’à ce qu’on arrive à l’écran de « Boot Priority » ou « Boot Order » (c’est généralement en anglais). On indique la clé usb [2], comme unité d’amorçage et on valide en appuyant sur la ou les touches indiquées. Lesquelles touches peuvent également dépendre de l’ordinateur.

Il ne reste plus qu’à brancher la clé et redémarrer l’ordinateur. Il s’amorcera sur la clé et pas sur le disque dur et vous pourrez utiliser Mageia (ou toute autre distribution sur le même principe). Cela permettra notamment de :

  • tester la distribution sans l’installer sur le disque dur, en sachant toutefois que ce sera moins confortable et que c’est une solution transitoire ;
  • l’utiliser sur un autre ordinateur « squatté » avec les mêmes réserves que ci-dessus ;
  • récupérer vos dossiers et fichiers si vous avez eu un gros pépin et que vous ne pouvez plus démarrer sur le système et ainsi de pouvoir ensuite vous livrer à toutes les manipulations possibles l’esprit tranquille ;
  • éventuellement, tester l’ordinateur. Dans le cas ci-dessus, si vous ne pouvez pas démarrer sur la clé usb cela signifie soit un problème de clé, soit un problème matériel lié à votre ordinateur (et là…).

On ne saurait que trop suggérer de tester la clé systématiquement en démarrant l’ordinateur avec après l’avoir créée, on n’est jamais trop prudent.

C’est grâce à une clé live Mageia que j’avais récupérée les données (profils essentiellement) que je n’avais pas complètement sauvegardés lors du gros problème que j’ai eu fin avril et grâce auquel je suis passée à Mageia 7.

 Bon à savoir

La procédure pour créer une clé avec une image iso d’installation « classique » est évidemment la même. Il vous en faudra une pour mettre à jour Mageia 6 par exemple ; la version média live ne pouvant servir qu’à de nouvelles installations.

Idéalement, il faudrait avoir une clé de chaque pour tout dire.


Pour compléter : IsoDumper : écrire une image ISO sur une clef (Wiki de Mageia)


La prochaine fois que je parle de Mageia, ça sera pour annoncer la sortie officielle de Mageia 7.


[1Ce qui peut arriver pour diverses raisons, notamment la qualité du réseau.

[2Généralement en utilisant les touches de déplacement du clavier.