Pour une typographie et une grammaire impeccable

mardi 25 juin 2013, par ID

Les traitements de texte les plus courants ont une vision de la typographie, comment dire, pas toujours franchement française et pas franchement typographique justement. Ils maltraitent donc les apostrophes qu’ils transforment en une espèce de petit trait peu élégant. Ils font d’ailleurs pareil avec les guillemets anglais qui, pourtant, en version typographique, ont des rondeurs plaisantes à l’œil et s’ouvrent et se ferment comme les chevrons des guillemets à la française.

Spirale typographiqueIls ne sont pas toujours très au point avec les règles sur les espaces (notamment avec les devises) et sont carrément fâchés avec les tirets, cadratins ou semi-cadratins auxquels ils préfèrent le trait d’union qui n’a pourtant pas le même usage. Bref, ils font un peu mieux que les machines à écrire mais pas beaucoup mieux sur ce plan-là. Et c’est dommage !

En effet, à quoi ça sert d’avoir des outils puissants si c’est pour faire de la cochonnerie typographique ? C’est un peu comme si on jouait sur la flûte en or de Jean-Pierre Rampal avec une embouchure en métal argentée.

Mais il existe, et c’est là la richesse des suites bureautiques libres, une extension pour Libreoffice et OpenOffice, Grammalecte qui s’attache à la correction tant grammaticale que typographique.

 Installation de l’extension, rappel au cas où

On télécharge l’extension, on décompresse le dossier, personnellement je range toutes ces extensions dans le même dossier, comme ça je les retrouve plus facilement, mais c’est vous qui voyez [1]. On active le module via le Gestionnaire des extensions de Libreoffice ou d’OpenOffice (menu Outils).

Installation de Grammalecte
On redémarre la suite bureautique. Grammalecte est opérationnel, yeah !

 Le Formateur de texte corrige la typographie

Grammalecte va souligner de bleu tout ce qui ne lui plaît pas et vous proposer des solutions si vous cliquez dessus avec le bouton droit de la souris.

Mais par exemple (notamment pour ce texte-ci), les apostrophes étant assez répandues dans la langue française, cliquer à chaque fois sur la petite vague bleue pour les corriger finit par devenir légèrement pesant à la longue. Eh bien la dernière version de Grammalecte propose un outil extrêmement utile, le Formateur de texte qui permet de corriger la typographie d’un bloc en laissant à l’utilisateur la faculté de choisir les corrections qu’il veut. Pour cela rendez-vous dans le menu Outils, cliquer sur Formateur de texte, les options les plus utiles sont cochées par défaut (presque toutes en fait).

Le Formateur de texte
La fenêtre ne se ferme pas automatiquement, cliquer Fermer après avoir Appliqué.

La fenêtre ne se ferme pas automatiquement, cliquer Fermer après avoir Appliqué.

Rapport du Formateur de texte
Ici, il me dit qu’il a corrigé sept apostrophes.

Ici, il me dit qu’il a corrigé sept apostrophes.

Le résultat, avant et après, c’est plus élégant après, n’est-ce pas ?

Des apostrophes élégantes
Échange petite barre tristounette contre élégante courbe.

Bémol  : le Formateur de texte ne fonctionne pas impeccablement bien sur les versions antérieures de Libreoffice [2] et OpenOffice (notamment les apostrophes justement).

 Sinon, pour la grammaire c’est bien aussi

C’est un outil plutôt puissant [3], toujours en développement, donc sujet à améliorations qui signale efficacement les fautes possibles de façon très pédagogique non seulement en expliquant le problème mais, comme on peut le voir avec mon malencontreux « Et bien » en renvoyant vers une source externe plus diserte sur le sujet.

Les corrections
Explications des problèmes.

En 1 il m’explique et me propose la correction, en 2 il m’explique, me propose deux choix et me renvoie vers une source plus détaillée.

Et là, je dis, chapeau. [4]

Ne jamais oublier toutefois, qu’on ne peut pas faire une confiance aveugle aux correcteurs qui, aussi performants soient-ils, le sont (aveugles), eux, et surtout ne maîtrisent pas les subtilités sémantiques.


Pour compléter : Grammalecte, un outil pédagogique


[1Il n’est pas nécessaire de mettre le dossier dans la partition où vous avez le système, vous pouvez le ranger là où se trouvent toutes vos données.

[2C’est-à-dire les versions 3 pour LibreOffice.

[3En fait c’est sa vocation première, mais typographie et grammaire ne sont jamais très éloignées l’une de l’autre.

[4Note pour plus tard, faire un billet de blog sur des extensions que je trouve indispensables.