Accueil > Bureautique > Traitement de texte > Et si on faisait des chronologies horizontales avec Writer ?

Et si on faisait des chronologies horizontales avec Writer ?

mercredi 13 mars 2024, par ID

Une façon d’agrémenter des textes, notamment des présentations de projets ou des dossiers : les frises chronologiques permettent de présenter l’information de façon synthétique. Ce tutoriel se propose de vous monter comment les faire en n’utilisant que les sections et les styles, sans cadre, tableau ou zone de texte, dans Writer. On peut, probablement, s’en servir pour d’autres thèmes.

Tous les exemples figurent sur le fichier à télécharger, ce qui peut, ou pas, vous aider, à voir comment c’est fabriqué. Pour la version verticale, voir ce tutoriel.

Un aperçu de toutes les mises en forme de chronologie du tutoriel.
id-2024

Les bases

L’utilisation des sections, avec des arrières-plans adéquats, permet d’avoir des éléments décoratifs horizontaux, des flèches par exemple, qui ne perturbent l’écriture. Mais, évidemment, cela requiert une configuration précise des styles. On utilisera le Volet latéral pour ce faire, en utilisant le bouton Appliquer de la boite de dialogue Styles ouverte pour paramétrer plus facilement les différents retraits.

On utilisera aussi les tabulations (configurées dans le style du paragraphe), combinées, le cas échéant, avec des styles de caractères, voire, des arrières-plans de paragraphe.

Styles de caractère « positif-négatif »

La façon de faire la plus simple : faire deux styles de caractère, l’un avec une couleur de surlignage, en fait une couleur d’arrière-plan et une couleur de police, le second avec les couleurs inversées. Cela se paramètre dans l’onglet Effets de caractère et dans l’onglet Surlignage.

Le paramétrage de la couleur de la police et de celle du surlignage.
id-2024

Il suffit ensuite de saisir le texte, de sélectionner et d’affecter les styles au texte.

Chronologie bicolore avec seulement deux styles de caractère.
id-2024

Styles de caractère avec bordures et orientations différentes

Ici, l’idée est d’avoir un élément, la date, orienté à la verticale à côté du texte horizontal, la flèche a, elle aussi, son style de caractère plus parce que la police de l’exemple, Ysabeau de Christian Thalmann de Catharsis Fonts, n’a pas la flèche ronde ➲, numéro de code Unicode 27b2, que je voulais.

On change l’orientation dans l’onglet Position ①, il peut être judicieux de changer l’Échelle de largeur et l’espacement des caractères.

Mettre le texte à la verticale.
id-2024

Et on configure, naturellement, les traits verticaux qui sont des bordures dans l’onglet du même nom.

Configuration des bordures.
Ce qui est paramétré : la position, la couleur et la taille, ici une taille personnalisée.
id-2024

Tout est permis : faire plusieurs styles de caractère en différentes couleurs, ici un dégradé de bleus, ou encore uni.

Même méthode en deux versions.

Paragraphe avec un arrière-plan

On peut dessiner une flèche dans Draw et l’exporter en SVG ou au format PNG. Ce dernier format est préférable si le remplissage de la flèche est en dégradé. Dans la configuration du style, on va sur l’onglet Arrière-plan pour Ajouter / Importer l’image, la flèche donc, qui nous sert d’arrière-plan. On lui donne une Position/taille personnalisée et on la place au Centre gauche. Au besoin, après ajustement, on configure aussi la taille de la flèche.

Configuration de l’arrière-plan du paragraphe.
id-2024

Dans l’exemple on a en plus configuré le paragraphe avec un Surlignage blanc pour des questions de lisibilité. Le séparateur est la barre verticale U+0020.

Un arrière-plan en forme de flèche pour une chronologie facile à faire.
id-2024

Un paragraphe avec des tabulations et des styles de caractères

Dans l’onglet Tabulations du style de paragraphe, paramétrer les distances, je suggère d’avoir généré des tabulations d’abord et de vérifier en cliquant sur Appliquer en bas de la boite de dialogue pour voir le rendu.

Des tabulations de tailles égales.
id-2024

On utilise ensuite deux (ou plus en fonction de ce que l’on veut) styles de caractère pour l’effet visuel, le séparateur est la barre verticale U+0020 comme précédement. Chaque élément sera régulièrement espacé. La justification du paragraphe doit être à gauche.

Des éléments à la même distance les uns des autres.
id-2024

Un arrière-plan décoratif et des tabulations

Il est possible d’utiliser un arrière-plan décoratif : ici une série de flèches en ligne en dégradés de bleus. Le texte sur fond foncé est doté, évidemment, d’un style de caractère spécifique. Les flèches sont dessinées dans Draw et exportées en un seul éléments. La difficulté consiste dans l’ajustement des tabulations.

Une série de flèches dessinées qui renforcent l’idée de chronologie.
id-2024

Deux paragraphes avec des tabulations et un arrière-plan

Les deux paragraphes ont les même tabulations. Le second a un arrière-plan en forme de flèche dessiné dans Draw. Sur la première ligne, la barre verticale est une bordure à droite (et donc fait partie du style de caractère), la flèche, ▶, ici est le caractère U+25b6. Pour la première date, il s’agit du caractère barre verticale U+0020. À la seconde ligne, la barre verticale est suivie d’une tabulation.

Paragraphe et flèche.
La flèche en dessous du texte a un impact visuel qui donne une idée de progression.
id-2024

Les limites : il faut peu de texte car il faudra parfois (c’est le cas ici) jouer (en formatage direct) avec la position des caractères, échelle de largeur et espacements pour que tout tienne bien sur la ligne.

Deux paragraphes avec des tabulations et un intercalaire avec un arrière-plan

Les deux paragraphes avec du texte ont des tabulations, à gauche pour le paragraphe du haut, centrées pour celui du bas. Celui du milieu a un arrière-plan en forme de flèche dessinée dans Draw, concrètement, dans le fichier que vous pouvez télécharger sur lequel j’ai réuni toutes ces suggestions, c’est un paragraphe de style Ligne horizontale.

Comme l’information est sur deux lignes en quinconce, par rapport aux autres versions, l’information n’est pas linéaire. Il faut donc, au moment de la rédaction bien penser à avoir en première ligne les éléments 1, 3, 5 etc. et, en seconde les éléments 2, 4, etc.

Des éléments répartis de part et d’autre d’une flèche centrale.
id-2024

Bien entendu, on peut combien cela avec des styles de caractère pour plus d’effet..

Des effets de caractères pour un impact visuel plus marqué.
id-2024

Addendum : une répartition « proportionnelle » et des arrière-plans

Dans cette version : des tabulations irrégulières pour représenter les durées, des styles de caractère et un arrière-plan de paragraphe qui est une flèche blanche.

Répartition irrégulière des élément sur fond de flèche blanche.
id-2024

Une section avec plusieurs colonne et un arrière-plan décoratif

L’intérêt de l’utilisation des sections, a contrario des propositions précédentes, est qu’on peut avoir plusieurs lignes de texte. Pour ajouter une section : menu Insertion → Section. La mise en forme, nombre de colonnes, arrière-plan, se configure dans les onglets Colonnes et Zones au moment de le création de la section et se modifient, via le menu Format → Sections en appuyant sur le bouton Options.

Configuration des colonnes.
id-2024

Ici, on a couplé une section de cinq colonnes avec une ligne de séparation verticale et un arrière-plan en dégradé de bleus à deux styles de paragraphes, le premier avec une flèche en arrière-plan et surligné de blanc, le second avec un fond bleu.

Les retours à la ligne sont des sauts de ligne forcés (touches Maj + espace) comme on peut le voir sur la capture d’écran ci-dessous.

Cinq colonnes et des flèches.
id-2024

Pourquoi des styles de caractère ?

Sous-entendu, remarque que certains et certaines ne manqueront pas de faire, « pourquoi s’embêter à faire des styles de caractère » ?

Tout d’abord, passer par les styles n’est pas plus compliqué par rapport à un formatage direct, c’est même plus direct avec le Volet latéral. Ensuite :

  1. comme on peut garder la boite de dialogue ouverte et cliquer sur le bouton Appliquer pour voir le rendu, on gagne du temps pour la configuration ;
  2. on configure « une fois » le style de caractère ensuite, on l’applique autant de fois qu’on veut (bref, on ne réinvente pas la roue à chaque occurrence) ;
  3. la mise en forme est ainsi documentée, ce qui peut resservir pour d’autres styles ;
  4. on peut importer les styles (pas que de caractère) d’un autre document, ou dans un autre ;
  5. modifier le style de caractère permet de modifier en une seule fois tous les caractères qui en sont affectés ;
  6. la mise en forme est, évidemment, forcément identique ;
  7. on peut avoir des styles parents et enfants, les enfants héritant des parents mais pouvant avoir une « personnalité » bien à eux, cette notion hiérarchique facilite la gestion des styles (pas que de caractère d’ailleurs).

Bref on gagne en temps et en efficacité.

Les avantages et les limites

Les avantages de ces mises en forme d’information de type « chronologie » simplement en n’utilisant que du texte et des styles sont, outre une facilité de création, le fait que c’est justement du texte. Le document est ainsi facile à modifier et faire évoluer. Les arrières-plans configurés font qu’il n’y a pas d’image avec la position desquelles se battre. Il est très facile d’en faire des documents très accessibles.

Les limites  : la mise en forme ne passera pas en EPUB, mais on peut transformer cela en « texte-image » et ajouter une description pour les dispositifs d’assistance. Et, évidemment, on ne peut pas faire des chronologies très complexes. Pour cela, même, de mon point de vue, le recours à des cadres ne serait pas très pratique, seule la solution d’un logiciel de dessin comme Draw ou Inkscape s’impose.

Sur ce, amusez-vous bien avec le fichier ODT sur lequel tout cela a été concocté.


Précédent Au hasard Suivant


Voir en ligne : De l’art de la chronologie verticale