Accueil > SPIP > odt2spip et LibreOffice : la combinaison gagnante pour rédiger des articles (…)

odt2spip et LibreOffice : la combinaison gagnante pour rédiger des articles pour SPIP

jeudi 2 mars 2023

par ID

Le lecteur ou la lectrice plus ou moins assidu de mes sites, entre autres, sait que je suis une rédactrice et que mon outil d’écriture favori est le traitement de texte, Writer, de LibreOffice. Iel sait aussi que mon outil de gestion de contenu (CMS) privilégié est définitivement SPIP. Il est peut-être temps d’expliquer comment tout cela fonctionne. Avec un modèle à la clé.

Le plugin odt2spip

Ce que fait le plugin : il permet de télécharger un fichier au format ODT pour en faire un article dans SPIP (d’où le nom qui rendrait : ODT vers SPIP).

Ce qu’il fait

Il place automatiquement le titre dans le bon champ pour peu qu’il s’agisse d’un paragraphe de niveau 1. Il peut intégrer les images ajoutées au texte ainsi que les tableaux et il peut même garder la structure du texte à condition qu’elle soit mise en forme (donc codée en arrière-plan) par des styles de paragraphes. En effet, le html et le xml, format du texte à la norme ODF [1], sont de la même famille et ont des balises communes.

Il garde les liens insérés dans l’article, passant, les notes de bas de page.

Et il est également possible d’attacher le fichier à l’article, ce que, personnellement, je ne fais pas, car j’ai une certaine tendance à modifier le texte sur SPIP, notamment parce que c’est là que me sautent aux yeux les mots qui manquent ou les fautes.

Les limites

Il y en a quelques-unes qui peuvent nécessiter de revoir un peu l’article :

  • si vous utilisez le descriptif et le chapeau, ils n’alimenteront pas ces champs, il faudra donc copier-coller le contenu dedans, idem pour le post-scriptum ;
  • il ne prend en compte que les gras et italique en formatage direct, pas ceux des styles de caractère Accentuation et Accentuation forte (ce ne sont pas les mêmes balises HTML) ;
  • il ne prend pas d’autres styles que les styles : Corps de texte, Titre 1 etc ;
  • il a l’air de ne pas apprécier les listes numérotées ;
  • il ne prend pas le nom, le texte alternatif et la description en tant qu’attribut des images, mais il ajoute ces mentions au texte, toutes collées les uns aux autres ;
  • si on ne met qu’un nom à l’illustration, il ne le prend pas du tout ;
  • et, ce qui m’agace, au lieu de prendre le nom du fichier de l’image, il lui attribue un nom impossible.

Comment ça marche ?

Une fois qu’on en a terminé avec la rédaction de l’article dans LibreOffice, ou dans n’importe quel autre traitement de texte pouvant travailler l’ODT. Sachant que je ne garantie nullement que le modèle téléchargeable ci-dessous soit pleinement utilisable avec des logiciels dont le format natif des documents n’est pas l’ODF [2].

Utilisation du plugin odt2spip
id-2023
  1. Aller sur la rubrique de l’article et cliquer sur le bouton Choisir pour ouvrir l’explorateur de fichier ou glisser le fichier sur le pavé à damier.
  2. Si nécessaire, cocher la case Attacher le fichier à l’article. Noter que, si ça doit être systématique, cela peut se configurer dans la gestion des plugins.
  3. Choisir l’option d’attachement des images (en mode images elles seront dans le corps de texte).
  4. Éventuellement, choisir la langue de l’article, par défaut c’est celle de l’interface (donc, ici le français). Et cliquer sur le bouton Valider pour terminer.

L’article est créé. Il ne reste plus qu’à le relire, et, surtout, donner des titres et des descriptions aux images si nécessaire. Notez qu’il est toujours possible de remplacer l’article par un autre (ou une autre version) fichier ODT.

Le modèle et son utilisation

Personnellement, j’utilise un modèle pour écrire mes articles, téléchargeable ci-dessous. Le modèle a une barre d’outils spécifique, qui est tout ce dont on a besoin pour écrire l’article. J’aurais pu ajouter des boutons d’insertion d’image et de tableau à la barre d’outils. Mais vous pouvez le faire vous-même dans LibreOffice, en passant par Outils > Personnaliser > Barre d’outils. Cette barre d’outils s’appelle : « Styles saisie articles ».

Dans l’ordre des boutons :

La barre d’outils du modèle
id-2023
  1. Titre, c’est le titre de l’article qui sera repris dans SPIP (style Titre, niveau 1) ;
  2. descriptif, style du même nom, il suit automatiquement le titre de l’article ;
  3. chapeau, style chapo, c’est donc l’introduction, elle suit automatiquement le descriptif ;
  4. texte, style Corps de texte ;
  5. Titre 1 et Titre 2, je n’ai pas trouvé nécessaire d’ajour un troisième niveau de titre ;
  6. Numérotation 1, configurée avec le style de numérotation Numéroté configuré avec -# devant (mais ça ne fonctionne pas) et Liste 1 configurée avec le style de numérotation puce devant (précédé de -* qui fonctionne bien par contre), ça génère les listes ;
  7. PS : pour un éventuel post-sciptum, c’est surtout, pour moi, une aide visuelle, rien de plus comme le descriptif et le chapeau ;
  8. gras (G) et italique (I) pour le gras et l’italique (d’habitude j’utilise des styles de caractères mais ici non).

Pour les listes : ajouter un paragraphe vide avant et après la liste.

Si vous voulez ajouter du code, j’ai trouvé plus simple de saisir les balises sous cette forme :

Il sera pris en compte correctement.

Et enfin, on l’a vu, odt2spip se fiche des descriptifs et des chapeaux. De fait, il ne reste plus qu’à couper-coller le texte, qui est dans l’article, et à le mettre dans les champs ad hoc, idem pour les PS.

Personnellement, comme le changement de nom de mes fichiers images m’agace, je les modifie ensuite, ce qui, de toute façon, est nécessaire pour remplir les champs « titre », « descriptif » etc.

Sur ce, amusez-vous bien.


Les explications succinctes sur le fonctionnement du modèle figurent aussi dans le modèle lui-même.


[1La norme ODF (Open Document Format) couvre les formats ouverts des suites bureautiques et donc, dans notre cas ODT pour le texte.

[2En même temps, le traitement de texte de LibreOffice est le plus puissant (et le mieux fichu) de tous ceux que j’ai utilisés, donc… et la suite bureautique existe pour tous les systèmes d’exploitation et téléchargeable gratuitement.


Précédent Au hasard Suivant


Voir en ligne : Le plugin odt2spip