Un jeu de cache-cache

mardi 2 août 2011, par ID

Soit un squelette à mettre à jour et modifier. Soit un serveur académique arrêté pour la période estivale. Soit une formatrice et consultante indépendante ni surchargée de travail ni fanatique de mer et de soleil et qui a décidé de profiter du mois d’août pour améliorer le squelette de son site et ses connaissances dudit CMS. Bref un problème si la source de l’information n’est pas disponible.

 La solution : le cache de Google

Je ne suis pas fanatique, c’est peu de le dire, du moteur de recherche vedette, mais bon. Tout n’est pas à jeter. En l’espèce, même si le développeur du squelette Escal est à la fois disponible et sympathique, il n’empêche qu’il me fallait un moyen de trouver les articles qu’il a mis en ligne sur le paramétrage de son template, le bon moment pour se souvenir du fameux cache.

Cache de Google
Indication que la pages est dans le cache du moteur de recherche.

La page cherchée ne s’affiche pas toute seule, et, le serveur étant en vacances, il m’a fallu demander la version en texte seule, toute autre solution n’aboutissant au bout d’une longue et pénible recherche qu’à une erreur agaçante quoique normale.

Choix d’affichage
Pour afficher le texte de la page dans la mémoire-cache.

Évidemment, le texte qui s’affiche est en version brute et débarrassée de tout effet cosmétique mais on l’a et c’est bien l’essentiel.

Le texte brut
La page affichée : rien que du texte.

Il ne reste plus, par mesure de précaution et pour son confort personnel, qu’à le copier-coller dans un traitement de texte quelconque et de l’enregistrer sur on ordinateur. Elle est pas belle la vie !

 Bonus

Et comme la page mise en cache en cours de consultation garde les liens vers les autres articles du site, un clic droit sur le titre concerné, un clic gauche sur Copier l’adresse du lien et hop on colle dans le moteur de recherche.

Les liens de la page en cache
Copier-coller l’adresse du lien pour trouver les autres.