Internet : dates et fiabilité des informations

jeudi 9 octobre 2014, par ID

D’une certaine façon, cet article fait suite à celui du 4 mars 2010 [1] : Est-ce fiable ? où je me rends compte je n’avais pas parlé du facteur « date »

Aujourd’hui alors qu’il est très facile d’avoir un site qui affiche la date du jour ou des informations du jour automatiquement, il n’est pas toujours évident de déterminer si le contenu est récent ou pas, les deux ne sont pas liés.

 Des pages sans date

Illustration générique RechercheLe problème c’est que les pages ne sont pas forcément dotées d’une date, ce que je trouve curieux sur un blog soit dit en passant, voire d’une date avec une année. Autant ne pas en avoir dans ces conditions.

L’autre problème c’est que la date peut avoir une incidence extrême sur la valeur de l’information. Quand elle ne figure pas il est difficile d’avoir un avis sur sa fiabilité. Je m’en suis rendu compte il y a peu en cherchant des informations sur le référencement pour voir comment améliorer celui mon tout nouveau site Numericoach : je suis tombée sur quelques sites me signalant gentiment la date du jour, merci, je peux l’avoir sans problème, mais avec des articles sans indication temporelle, ce qui est fort gênant, surtout dans ce domaine d’ailleurs.

 Des pistes pour dater l’information

Pour avoir une indication, je dis bien une indication, de la période probable de publication de la page on peut piocher à la recherche de quelques indices.

Tout d’abord, lorsqu’il y a des commentaires et qu’ils ont une date complète avec l’année, le premier indique quand l’article a pu être mis en ligne.

Mais comme, dans ce genre de site ce n’est pas souvent monnaie courante, il faut aller à la recherche d’autres éléments, par exemple les liens. Ces derniers peuvent avoir une date, eux… voire ne plus exister du tout. Qu’il s’agisse de liens in texte ou d’adresses figurant sur une page spéciale.

Entendons-nous bien, un site mis à jour, un article, relativement, récent peuvent avoir des liens qui n’aboutissent nulle part pour diverses raisons : mauvaise saisie de l’adresse (ou mauvais copier-coller), site distant qui a modifié son système de gestion entre-temps ou supprimé la page par exemple, voire, plus rarement, site défunt. Mais un site qui n’est pas mis à jour a généralement un assez fort volume de liens cassés. Ainsi, si vous cliquez sur quatre-cinq liens et que, disons, trois sur cinq aboutissent à des erreurs 404 voire à une page signalant que le domaine est en vente, vous pouvez décemment en conclure que le site que vous explorez n’est pas maintenu et que les informations qu’il délivre sont susceptibles d’être prises avec des pincettes [2].


[1Article que j’avais d’ailleurs réécrit à partir d’un autre nettement plus ancien.

[2Évidemment cela dépend aussi du type d’information, un site l’art du tricot, même pas à jour, reste pertinent, un site sur le référencement non !